À savoir, Culture

Fès lutte contre la précarité

Par: Andréa CLERC  

CULTURE Depuis quelques années, la lutte contre la précarité est un fléau que la ville impériale n’a de cesse de diminuer. Pas moins de 31 quartiers démunis de Fès sont concernés par cette démarche qui devrait engager près de 70 millions de dirhams dans des projets sociaux en 2015.

Formation, qualification, santé… tels sont les secteurs visés dans 31 quartiers de la ville impériale. Les projets financés par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), s’adressent aux populations vulnérables (femmes et hommes, jeunes et moins jeunes), dans le but de lutter contre l'exclusion sociale en milieu urbain.

En effet, plusieurs quartiers considérés comme «précaires» qui abritent actuellement 800.000 personnes, bénéficient de nombreux projets pour diminuer la précarité : maisons des jeunes, centres d'éducation et de formation, salles de sport, qualification des jeunes et des femmes, centres de santé…

A titre d’exemple, le quartier d’Aïn Amiyyer accueille une nouvelle bibliothèque d’un coût de 3,8 millions de dhs, qui offrira des livres et d’autres moyens de lecture (digitale) dans le cadre de la politique de proximité. L’INDH a également financé pour le quartiers El Massira, un centre de santé alors que la zone d'Aïn Nokbi accueillera une maison des jeunes pour un investissement de 3,6 millions de dhs. 

Pour rappel, depuis le lancement de l'INDH, le bilan de plus de 800 millions de dhs d’investissements, a permis de réduire le taux de pauvreté de 36% à moins de 20% au niveau des communes rurales ciblées.

Photo : DR